Qui suis-je ? C’est souvent un vertige que de répondre en quelques mots à cette question, n’est-ce pas ? Dans les minutes qui suivent, vous allez tout appendre de mon parcours de vie personnelle et professionnelle…

Je suis Joëlle Paratte, coach et thérapeute, conseillère en santé. Transmettre ce que je porte, transformer ce qui est : ce sont ces deux verbes qui donnent du sens à ma pratique et qui me donnent envie de partager un peu de mon parcours avec vous.

Je ne serais pas arrivée là si….

… A 13 ans, un événement particulier ne s’était pas produit dans ma vie.

A l’époque je suivais les courses de ski à la télévision, il y avait beaucoup d’ambiance à la maison : chacun avait ses favoris ! Un jour, j’ai décidé de suivre durant toute la saison, un jeune skieur encore inconnu. Le 6 décembre 1975, ce skieur dont je ne connaissais que le nom a été victime d’un terrible accident lors d’une course d’entraînement… Il avait 19 ans.

L’apprentissage de la mort fut pour moi, une souffrance indicible : quoi, on peut mourir si jeune ? Quel choc ! Du monde de l’enfance, me voici plongée dans un monde d’adulte! Ce jour-là, j’ai décidé que mon avenir serait « d’aider les personnes dans le doute, la tristesse, la souffrance »… et j’ai rapidement su que ce ne serait pas dans le domaine médical… A la “Joëlle Mazart”, mon rêve était de travailler dans une grande maison, pleine d’enfants…

C’est lui qui m’a donné ma première grande leçon de vie, de mort. Qui m’a montré combien les deux étaient intimement liées. Cette prise de conscience ne m’a jamais quittée et elle nourrit encore mes accompagnements aujourd’hui… il y a toujours un début et une fin… entre-deux, il y a une histoire à écrire…

J’ai écrit à sa maman, la souffrance qu’elle vivait devait être insoutenable. Je lui ai dit à quel point j’étais boulversée et lui ai demandé de me parler de son fils. Quelques semaines plus tard, j’ai reçu une carte sur laquelle était écrit cette phrase : « La vie n’est pas détruite, mais transformée ». Notre correspondance a duré très longtemps…des années.

Je ne serais pas arrivée là si…

En 1982, je n’avais pas rencontré celui qui est devenu mon mari, celui qui m’a tant appris et qui, encore aujourd’hui, sait me rassurer lorsque j’ai des doutes. Nous avons eu trois enfants, aujourd’hui adultes. J’ai relevé le challenge de la maternité. Une période très terrestre, en miroir avec d’autres moments, plus spirituels.

Je ne serais pas arrivée là si…

… dans ma vie professionnelle, à un moment, je n’avais pas été mobbée et harcelée. J’ai terriblement souffert, psychiquement et physiquement. A tel point que la peau de mon visage s’est couverte d’eczéma. C’est précisément pour « sauver ma peau » que j’ai démissionné et, à la faveur d’une rencontre, participé à une première soirée Déesse. Honnêtement, je n’avais aucune envie d’y aller. C’est là que, pour la première fois, j’ai rencontré Marie-Thérèse Turpin. Conseillère en cosmétique, une femme forte, avec une grande confiance en elle, attentive, chaleureuse, qui parlait avec aisance devant un auditoire très négatif, fermé.

Cette rencontre a été comme une révélation : «Moi aussi, un jour, j’aimerais être comme elle ! ».

J’ai pris mon courage à deux mains et ai décidé de franchir le pas… 30 ans plus tard, je fais toujours partie de cette merveilleuse aventure Déesse…

Je ne serais pas arrivée là si…

… à 40 ans, je n’avais pas réalisé que j’avais exactement exaucé mon rêve d’adolescente : travailler dans le domaine social, plus particulièrement dans une grande maison pleine d’enfants. Quel choc pour moi ! Je ne connaissais pas la loi de l’attraction à cette époque, mais j’ai été fascinée d’avoir obtenu exactement ce que je souhaitais en empruntant pourtant beaucoup de chemins de traverse.

Je crois vraiment que ce que nous voulons, nous l’obtenons de la manière qui est la bonne. En fonction de ce que nous avons besoin de vivre pour trouver notre mission sur cette terre.

Je ne serais pas arrivée là si…

…. je n’avais pas osé faire un pas de plus, affirmer qui je suis. Sortir de ma zone de confort pour devenir professionnellement indépendante. Heureuse conseillère en santé pour Déesse, coach en développement personnel, thérapeute de l’instinct, du ressenti, j’invite la numérologie, l’aromathérapie, le déblocage énergétique, émotionnel. Oser entendre ce qui se dit autrement. Tisser l’image de soi intérieure avec celle de l’extérieur.

Je ne serais pas arrivée là si…

… je n’avais pas compris que j’étais une femme de cycles.

Treize ans, l’âge de la découverte de la vie et de la mort, de lectures passionnantes.

Treize ans de vie professionnelle dans le domaine de l’écoute téléphonique, au Service Parents Information, durant lesquelles, j’ai obtenu mon certificat d’accompagnement au deuil de Rosette Poletti, mon brevet de coaching auprès d’Améthyste, eu la chance d’avoir des supervisions et formations continues avec des personnes formidables… de faire des rencontres ; Nahum Frenck, Boris Cyrulnik, Jean Epstein…

Treize ans dans l’accompagnement de soutien à la parentalité dans différentes institutions neuchâteloises, durant lesquels j’ai suivi des formations à la contention, à l’intervention d’urgence, au conseil en image.

La vie est faite de joie, de tristesse, de commencement, de fin, de vie, de mort.

Aujourd’hui, je veux donner, diffuser, faire vivre ce que j’ai appris. Ce que la vie, les rencontres m’ont offert, je souhaite le partager.

« Parce que la vie ne se détruit pas, elle se transforme. »